Date des vacances scolaires de l'Algérie en 2018/2019

Les dates des vacances scolaires pour l'Algérie 2018/2019 sont listées ci dessous





Vacances scolaires en Algérie
2018/2019
Rentrée scolaire mercredi 5 septembre
Vacances d'automne marid soir 30 octobre - dimanche 5 novembre
Vacances d'hiver jeudi soir 20 décembre - dimanche 6 janvier
Vacances de printemps jeudi soir 21 mars - dimanche 7 avril
vacances d'été jeudi 4 juillet



retrouvez également les jours feriés en Algérie.







Les vacances scolaires en Algérie

C’est le système éducatif algérien qui assure la prise en charge de l'instruction des Algériens, sous l’autorité du Ministère de l'Éducation nationale. La Constitution algérienne garantit le droit à l’enseignement pour tous.

L’évolution du système éducatif algérien est passée par trois grandes périodes depuis 1962 : une politique de récupération du système colonial, puis des réformes pour affirmer l’indépendance et le pouvoir national et enfin une politique de gestion des flux.

Avant 2008, l'enseignement primaire se composait de 6 années. Aujourd’hui, celui-ci est de 5 ans. De plus, l'école est obligatoire à partir de six ans. Avant six ans, les enfants peuvent être pris en charge par le secteur pré-scolaire, comme par exemple des crèches.

Les origines de l’éducation en Algérie

En 1962, suite à son indépendance et donc, au départ des Français, l’Algérie s'est retrouvée en grande insuffisance d’enseignants, accompagnée d’un taux de natalité des plus fort à cette époque-là.

Ancienne colonie française, l’Algérie disposait de nombreux enseignants venu de l’Hexagone et le système scolaire s’inspirait fortement du système français. De plus, à ce moment-là, la langue d’enseignement principale était le français et l’arabe était enseigné comme deuxième langue.

Suite à l’indépendance, le gouvernement a repensé le système éducatif de manière à promouvoir et mettre en avant les cultures arabe et berbère. Les autorités ont donc adopté un système de recrutement d’enseignants et d’encadrants. Dans les années 1970, le gouvernement a aboli les écoles privées et placé toutes les écoles sous son contrôle.

Toutes les écoles étaient donc publiques. Concernant l’obligation d’instruction, l’école est devenue à cette époque-là, obligatoire pour tous les enfants de 6 à 15 ans et gratuite de la première année d’école jusqu’à l’université.

Dans le même temps, une réforme de l’enseignement supérieur s’est accompagnée par la création d’un ministère de l’Enseignement supérieur et un ministère de l’Enseignement primaire, moyen et secondaire, afin de différencier les différents niveaux pédagogiques et départager les tâches que cela implique entre plusieurs organismes.

Leurs fonctionnements sont par ailleurs autonomes l'un par rapport à l'autre.

L’éducation : une priorité en Algérie

Le système éducatif algérien est divisé en plusieurs niveaux : préparatoire (crèches), fondamental (primaire avec les écoles primaires et moyen avec les collèges), secondaire (lycées), professionnel et enfin l'enseignement supérieur (universités).

L'organisation et la gestion des niveaux primaire, moyen et secondaire sont assurées par le ministère de l’Éducation nationale, alors que le niveau professionnel est confié au ministère de la formation et de l'enseignement professionnels et la gestion de l'enseignement supérieur revient au Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Les réformes de 2008 précisent que le système éducatif algérien comprend les niveaux d'enseignement suivants : l’éducation préparatoire, l’enseignement fondamental et l’enseignement secondaire général et technologique.

L’éducation est l’une des priorités du pays. En effet, un plan de développement entre 2005-2009 avait été mis en place et il consacrait 26 % du budget de l’Algérie au système éducatif dans son ensemble, avec comme répartition : 13,8 % pour l’éducation nationale et 6,4 % pour l’enseignement supérieur.

Des programmes furent aussi mis en place pour combattre l’analphabétisme. Le taux d’analphabétisme, qui était de 90 % en 1962, est tombé à moins de 40 % en 1990 et à 22,3 % selon le recensement de 2008, ce qui est une réelle réussite !

Aujourd’hui, l’éducation algérienne, c’est :

-une scolarité obligatoire de 06 à 16 ans, avec une durée de scolarité de 5 ans en primaire, 7 ans dans le secondaire et entre 3 et 8 ans dans le supérieur. La scolarité algérienne dispose de nombreuses similitudes avec le dispositif éducatif français. -Les langues enseignées à l’école sont l’Arabe, l’Anglais, le Français et le Tamazight en priorité, mais les élèves ont l’opportunité de pouvoir apprendre d’autres langues durant leur scolarité dans le secondaire et dans le supérieur.

-Le taux d’alphabétisation s’élève à 77,4 % avec 70,6 % pour les femmes et 84,1 % pour les hommes.

-8 691 006 élèves recensés en 207 et 409 000 diplômés dans le secondaire en 2016.

-294 545 divisions pédagogiques et 14 427 établissements scolaires.