Date de Tichea BeAv 2017, 2018 et 2019



Les dates de Tichea BeAv pour 2017, 2018 et 2019.





France 2017 2018 2019
Tichea BeAv 1 - 2 août 22 - 23 Juillet 11 - 12 Août
Horaires de début Lundi 21h30 Samedi 21h44 Samedi 21h16
Horaires de fin Mardi 22h15 Dimanche 22h30 Dimanche 21h57


Des origines tirées des périodes les plus noires de l'histoire du peuple juif

Tichea BeAv est le jour le plus triste du calendrier juif. Il fut institué le 9ème jour du mois d'av. (juillet/août pour le calendrier grégorien) au regard des versets bibliques et de la tradition orale.

Les prophètes ont choisi Tichea BeAv pour commémorer en premier lieu la chute du premier temple de Jérusalem, dit Temple de Salomon en l'an 586 av è c., qui précéda l'exil de Babylone puis du second temple en l'an 70 av è c. suivi d'un autre exil. Ce jour est aussi censé commémorer une succession de catastrophes qui s'abattirent sur Israël à savoir :

  • L'interdiction pour la génération de l'exode de rentrer en Israël par suite de la faute des explorateurs envoyés par Moïse.
  • La destruction de la forteresse juive de Betar par les légions d'Hadrien en 135 è.c
  • La destruction et la déjudaïsation de Jérusalem par Turnus Rufus, gouverneur romain de Judée et la construction d'AElia Capitolina à la place.

Viendront ensuite d'autres épisodes noirs de l'histoire juive plus récents tels que :

  • La signature par Edouard 1er en 1290 de l'édit bannissant les Juifs d'Angleterre
  • L'expulsion des Juifs d'Espagne en 1492
  • Les persécutions des Juifs lors des croisades
  • L'extermination des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale

La célébration religieuse : la Synagogue, un lieu de deuil

En ce jour de Tichah BeAv, tous les ornements des Synagogues comme le tissu de la chaire de lecture, la nappe de la table de lecture de la Torah ou encore le rideau de l'arche sainte sont enlevés. Les lumières sont baissées plongeant la Synagogue dans une quasi-obscurité. Les fidèles déchaussés s'assoient à même le sol ou sur des chaises basses.

Après la prière du soir, le livre des Lamentations est lu à voix haute mais éteinte par l'officiant et à voix basse par l'assemblée. La lecture des Lamentations est suivie de la récitation de quelques versets.

Une tradition austère

Ce 9 av, jour le plus lugubre du calendrier hébraïque est précédé d'une période de 3 semaines excluant de manière progressive viandes, vin, musique et autres signes de réjouissances.

Dès le coucher du soleil de la veille de Tichah BeAv et pendant 24 heures, les fidèles observent un jeûne soumis aux mêmes restrictions que Yom Kippour. (Lorsque le 9 av tombe un Shabbat, le jeûne est pratiqué le dimanche 10). Il s'agit d'un jeûne obligatoire qui doit être suivi par tout adulte majeur (plus de 13 ans pour les hommes et plus de 12 ans pour les femmes).

Les juifs doivent aussi s'abstenir de toute activité agréable pendant la nuit précédant et durant la journée du 9 av. Parmi les actions proscrites on citera l'interdiction :

  • De se laver
  • De se raser
  • De porter des chaussures en cuir
  • D'étudier la Torah
  • D'avoir des relations sexuelles

Avant le début du jeûne, il est coutume de prendre un «repas de séparation» dénommé "séoudah hamafseket", assis sur un siège bas. Ce repas frugal et triste est composé d'un oeuf bouilli et d'un morceau de pain trempé dans de la cendre. (certains choisissent de manger des lentilles en signe de deuil)

Lorsqu'après 24 heures Tichea BeAv se termine, on procède aux ablutions des mains (netilat yadayim) sans réciter de bénédiction.