Comment les Etats-Unis ont-ils géré la crise du Covid-19 ?

Comment les Etats-Unis ont-ils géré la crise du Covid-19 ?
19/07/2021


Si les Américains ont été confrontés à un lourd bilan dû à la pandémie de Covid-19, l'élection de Joe Biden et le succès de la campagne vaccinale ont changé la donne dans le pays. Avec Anthony Fauci comme arbitre scientifique dans cette lutte contre le coronavirus, les États-Unis se relèvent peu à peu de la crise sanitaire et multiplient les incitations à la vaccination, avec l'espoir de déplacements moins restreints à l'international et sur le sol américain.

Comment s'est déroulée la gestion de la pandémie aux États-Unis ?

Avant d'en arriver à une situation plus clémente, le pays de l'oncle Sam a été confronté à plusieurs obstacles durant les premiers mois sous la présidence de Donald Trump, l'ex-chef d'état américain a en effet subi de vives critiques, notamment pour avoir comparé le virus au début à une grippe, minimisant son impact sur les citoyens. Les experts en santé publique se sont également indignés face aux propositions du président d'assouplir les mesures de distanciation sociale quelques mois après l'apparition du virus, bien qu'il ait fini par se rétracter.

Et pour cause, avec plus de 600 000 personnes décédées du Covid-19 dans le pays depuis le début de la pandémie, le bilan est lourd et a placé les États-Unis parmi les pays les plus touchés au monde. Les données des autorités sanitaires se veulent cependant prometteuses, d'autant plus qu'au 24 juin, un peu de moins de 45 % des citoyens américains éligibles au vaccin sont désormais totalement immunisés.

Une situation sanitaire favorable à l'autorisation ESTA

Depuis la campagne de vaccination, une grande partie du territoire a retrouvé un rythme de vie plus allégé, avec un nombre de morts quotidien qui a considérablement diminué. Les États-Unis figurent ainsi en vert sur une liste de pays classés en fonction de leur situation épidémiologique, ce qui ouvre en théorie l'accès aux touristes français vaccinés. Si vous êtes autorisé à vous rendre aux États-Unis, il est nécessaire de remplir une demande d'autorisation électronique de voyage sur le site france-esta.fr avant votre départ. Cette exemption de visa pour un transit ou une durée inférieure à 90 jours concerne une trentaine de pays, dont la France, et est valide pendant 2 ans pour se préparer à un futur voyage malgré les restrictions sanitaires.

Elle s'applique également aux individus de nationalité américaine et leurs conjoint(e)s, aux résidents permanents des États-Unis, à leurs tuteurs légaux ou à leurs parents, aux ressortissants américains non mariés et âgés de moins de 21 ans. Si les membres d'une fratrie d'un résident permanent ont moins de 21 ans et sont célibataires, cette exemption est aussi valable tout comme les ressortissants américains qui répondent à ces deux derniers critères. Pour autant, il convient de s'informer sur les restrictions mises en place par chaque pays pour s'assurer de leurs conditions d'entrée si vous planifiez un voyage prochainement.

L'opération « Warp Speed » au cœur du succès vaccinal

S'il a fortement été critiqué pour sa gestion de la pandémie, Donald Trump a toutefois le mérite d'avoir mis sur pied l'opération « Warp Speed » lancée au printemps dernier. Soupçonné de prendre des raccourcis pour développer un vaccin afin que cela joue en sa faveur lors des élections qui se sont déroulées en novembre 2020, il a été accusé par certains experts de presser les laboratoires quant au développement d'un sérum contre le Covid-19.

Neuf d'entre eux s'étaient d'ailleurs engagés dans un communiqué à respecter les protocoles les plus stricts pour mettre un terme aux spéculations, dont Johnson & Johnson, Pfizer et Moderna. Pour autant, l'ex-président américain qui souhaitait réussir « à la vitesse de l'éclair » a fini par relever le défi, puisqu'en dépit du bilan désastreux en matière de décès, le pays a su rebattre les cartes pour un contexte sanitaire beaucoup plus favorable qu'il n'y a quelques mois.

Une campagne de vaccination américaine étendue à tous les habitants

Au 24 juin 2021, les États-Unis avaient atteint un taux de vaccination de 46,6 %, avec près 153 millions d'habitants vaccinés. Au total, 323 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 ont été administrées. Il est également possible pour ces personnes de se réunir sans avoir à porter un masque de protection.

Tous les adultes aux États-Unis sont d'ailleurs éligibles depuis le 19 avril pour recevoir le vaccin et il en va de même pour les adolescents âgés de 12 ans et plus. L'objectif du président Joe Biden est de réussir à vacciner 70 % des Américains adultes pour que ces derniers reçoivent au moins une dose du sérum.

Loteries et primes : les incitations à la vaccination se multiplient aux États-Unis

Décidés à retrouver un rythme de vie normal, les États-Unis multiplient les initiatives pour vacciner le plus de monde possible et surmonter les réticences de certains habitants. Parmi les démarches mises en place, des primes et des loteries réservées aux vaccinés, notamment dans l'Ohio où une Américaine a remporté ce gros lot destiné uniquement aux personnes ayant reçu le vaccin. Un second participant a été l'heureux gagnant d'une bourse universitaire.

covid états-unis situation

La proportion des plus de 16 ans ayant reçu une première dose du sérum anti-Covid-19 est ainsi en hausse de 33 %. Des employés de l'État du Maryland se sont vu proposer 100 dollars, soit près de 84 euros en échange de leur vaccination. La même somme est offerte aux 16-35 ans en Virginie-Occidentale, sous forme de bonus d'épargne.

Des partenaires et des promotions pour lutter contre le Covid-19

Pour atteindre son objectif, Joe Biden a annoncé une collaboration avec plusieurs partenaires. Parmi eux, certaines enseignes de grande distribution telles que Costco, Walmart ou Publix. Et pour cause, les supermarchés américains ont souvent une pharmacie intégrée. Ces grandes surfaces garantissent également des promotions aux clients venus se faire vacciner. Les réductions peuvent se présenter sous forme de remise sur le ticket de caisse.

De nombreux autres secteurs participent également à ces démarches : chaînes de donuts, magasins de suppléments nutritionnels, plateformes de VTC... Vous l'aurez compris, plusieurs initiatives ont pour but de convaincre les plus indécis en termes de vaccination contre le Covid-19. Des personnes ont même profité de places de concert à prix réduit pour aller se faire vacciner.

Le tourisme médical, le nouveau phénomène des États-Unis

« Bienvenue à New York, ton vaccin t'attend ». Voici le message que l'on a pu lire sur les réseaux sociaux. Certaines villes américaines ont en effet décidé de mettre en place « la vaccination pour tous », ce qui inclut les personnes en situation irrégulière et les sans-papiers. Cela a également ouvert la voie à un nouveau phénomène, à savoir le tourisme vaccinal.

Des témoignages de citoyens colombiens ou mexicains mettent ainsi en lumière cette pratique médicale qui consiste uniquement à prendre son billet et à présenter son passeport pour recevoir le sérum contre le Covid-19. Pour autant, toutes les villes ne sont pas en faveur de cette forme de tourisme. Certains élus locaux appellent plutôt à envoyer des vaccins dans ces pays pour venir en aide à ceux qui ne peuvent pas se permettre de voyager pour recevoir des injections.

Rédigé par Sarah Saulnier

Jours fériés, ponts, fêtes et vacances scolaires 2021 - Tous droits réservés MENTIONS LEGALES CONTACT