Date de Roch Hachana 2017, 2018 et 2019


Les dates et les horaires de Roch Hachana pour 2017, 2018 et 2019.





Roch Hachana 2017 2018 2019
Début 21 Septembre 19h35 10 Septembre 19h59 30 Septembre 19h17
Fin 22 Septembre 20h36 11 Septembre 21h01 1 Octobre 20h18


L'origine d'une fête aux dimensions morales

Roch Hashana, qui signifie littéralement «Tête de l'année» en hébreu, désigne le nouvel an juif. Dans le calendrier hébraïque, la nouvelle année débute donc le jour de Rosh Hashana, une fête qui célèbre l'anniversaire de la création du monde. L'idée de compter à partir de la création du monde est apparue tardivement dans le judaïsme. Elle émane d'une volonté de se démarquer du compte chrétien qui commence à partir de Jésus.

Cette fête qui dure 2 jours, a généralement lieu entre septembre et octobre (d'une manière plus large entre la fin de l'été et le début de l'automne), elle commence à la tombée de la nuit la veille du premier jour et se termine 2 jours après.

Les dix jours suivants sont des jours de pénitence précédant la fête de Yom Kippour, le Grand Pardon. Cette période est consacrée aux prières pour demander pardon à Dieu. Rosh Hashana est donc considéré comme le jour de jugement et Kippour comme celui du pardon.

La célébration religieuse

La célébration de Rosh Hashana donne l'occasion de faire le bilan de l'année passée, de procéder à un examen de conscience à la lumière des valeurs du judaïsme. Chacun réfléchit à ses objectifs dans la vie, choisit de prendre des bonnes résolutions en s'en remettant à l'autorité divine qui reste seule juge des actions passées. Roch Hashana insiste sur l'importance de la Tefila, la prière et son influence positive sur l'âme humaine mais aussi sur la charité et la solidarité envers les autres (Tsedaka).

Ces deux journées commencent par la prière du matin et la sonnerie du shofar, la corne de bélier de laquelle est extraite une série de sons bien définis. L'histoire raconte que Dieu demanda à Abraham d'offrir son fils en sacrifice. Alors que le prophète s'apprêtait à obéir, un ange remplaça son fils par un bélier.

Le Baal Tekya, personne chargée de ce moment considéré comme un des plus solennels de l'année juive, fait retentir le shofar plusieurs fois pour rappeler aux fidèles le sacrifice d'Abraham. Chacun se recueille pour écouter ces sonneries. Ces sons incitent les fidèles au recueillement et rappellent ainsi à chaque juif qu'il est lui-même l'artisan de son futur.

Les juifs ont coutume de s'habiller de blanc pour aller à la synagogue. Cette tradition traduit la volonté des hommes de se rapprocher de Dieu en se purifiant de leurs péchés.

L'après-midi on pratique le Tashlikh, une tradition qui consiste à se rendre au bord d'un cours ou point d'eau pour réciter des versets. Cette coutume récente datant du 16ème siècle fait référence à l'eau purificatrice qui absout les fautes disparaissant ainsi au fond de l'eau.

La tradition festive de Roch Hashana

Si l'accent mis sur la culpabilité humaine et le jugement de Dieu confère à Roch Hashana un côté un peu austère et solennel, cette fête n'en est pas moins joyeuse et reste l'occasion de réunions familiales autour de repas festifs. Les traditions diffèrent selon les communautés. Chez les ashkénazes ou juifs d'Europe de l'Est, on trempe des quartiers de pommes dans du miel en souhaitant aux autres une année à venir aussi douce que cette pomme trempée dans le miel. Chez les séfarades, originaires en majorité d'Espagne et des pays arabes, on marque plutôt la fête par un vrai banquet qui dure deux jours dans lesquels la pomme trempée dans le miel est omniprésente.

A l'occasion de Roch Hashana, on envoie des cartes de vœux en souhaitant à tous une "bonne année".