Aid El Kebir

Aid El Kebir



mardi
20 juillet
dimanche
10 juillet
jeudi
29 juin



aid el kebir, la fête du sacrifice

La fête du sacrifice : ses origines

L'Aïd-el-Kébir, ou Aïd-al-Adha, est célébrée chaque année en la mémoire du prophète Abraham, appelé également l'ami fidèle de Dieu, et du sacrifice qu'il a fait pour Dieu, afin de montrer sa foi. En effet, Dieu l'aurait mis à l'épreuve et lui aurait demandé de sacrifier Ismaël, son seul fils.

Cette décision, particulièrement difficile, représente bien plus qu'un simple obstacle dans la vie. Les deux hommes font alors ensemble le choix de respecter la requête de Dieu, et le prophète d'Abraham décide d'immoler son fils.

Mais alors qu'il était sur le point de passer à l'action, l'Ange Gabriel est apparu et mis un bélier à la place d'Ismaël, afin de récompenser le prophète d'avoir choisi Dieu en lui rendant son enfant vivant.

Abraham a été confronté à une terrible décision qu'était de choisir entre deux amours, et ce jour est ainsi célébré chaque année par le sacrifice d'un animal.

La fête du sacrifice : ses caractéristiques

Dans la religion musulmane, plusieurs fêtes sont prévues, dont les dates varient d'une année à l'autre. En effet, celles-ci dépendent de l'année lunaire : ainsi, l'Aïd-el-Kébir n'échappe pas à cette règle, et est célébrée au dixième jour du douzième mois du calendrier lunaire.

Le jour officiel est annoncé seulement quelques jours avant, car il annonce également la fin d'un grand pèlerinage à la Mecque. Si sa date est variable et connue tardivement, les musulmans arrivent tout de même à célébrer cette fête tous en même temps.

A l’occasion de l’Aïd-el-Kébir, l’Islam prévoit donc une prière dédiée et un rituel spécifique pour procéder à l’abattage du mouton ou d’autres animaux selon les pays. 

Globalement, bien que la tradition prévoit qu'un sacrifice ait lieu tous les ans à cette date, les musulmans ne sont pas obligés de le mettre en œuvre, notamment s'ils n'ont pas les moyens de se procurer un animal. Cependant, dans certains pays du monde, il s'agit bel et bien d'une obligation.

L'Aïd-el-kebir : son déroulement

Le jour de l'Aïd-el-Kébir, une prière est organisée une vingtaine de minutes après que le soleil se soit levé. Ce n'est qu'après cette dernière, dans la matinée, que la bête doit être tuée, afin d'être considérée comme un sacrifice.

Plusieurs espèces peuvent être choisies, il peut s'agir aussi bien d'un bovin, d'un ovin, d'un caprin, ou alors d'un camélidé, et celui-ci doit être sélectionné en fonction de certaines caractéristiques précises, notamment au niveau de l'âge et de ses conditions physiques, par exemple ne pas être malade.

Majoritairement, en France, les musulmans choisissent de sacrifier une chèvre ou encore un mouton.

L'acte doit être réalisé en famille, mais plusieurs familles peuvent le faire ensemble. Le sacrifice, quant à lui, doit être réalisé par le chef de famille, qui doit bien traiter l'animal et veiller à faire souffrir le moins possible ce dernier.

Ensuite, ce sont trois journées de festivités qui prennent place, mais la durée peut varier en fonction des pays. Concernant l'animal tué, une partie de sa viande est réservée aux personnes dans le besoin, une autre partie à l'entourage (amis, voisinage...), et la dernière partie est partagée dans la famille, afin de respecter les valeurs de cette fête, à savoir l'entraide et le partage.

Tabaski et Aïd al-Adha : les autres noms de l'Aïd el kebir

Le terme de Tabaski provient uniquement des pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique Centrale qui possèdent une communauté musulmane conséquente. L’utilisation du nom Aïd al-Adha se fait plus dans les pays du Moyen-Orient. 

Il est important de distinguer les fêtes de l’Aïd el-Kebir (“la grande fête” en arabe) de l’Aïd el-Fitr (“petite fête”) qui correspond à la rupture du jeûne lors du ramadan.

La célébration de l’Aïd el-Kébir en France 

Les musulmans du monde entier célèbrent l’Aïd el-Kébir à la même date du calendrier, mais le rituel peut varier selon les régions. En France, chaque musulman est convié à la mosquée pour venir prier. La tradition veut qu’après la phase prières, les fidèles se rendent à l’abattoir pour assister à l'abattage d’un animal, généralement un mouton.

Parmi les fêtes dans la religion musulmane, l’Aïd el-Kébir fait partie des célébrations les plus connues.


Commentaires
Jours fériés, ponts, fêtes et vacances scolaires 2021 - Tous droits réservés MENTIONS LEGALES CONTACT