Date de Lag BaOmer 2017, 2018 et 2019


Les dates de Lag BaOmer pour 2017, 2018 et 2019.





France 2017 2018 2019
Lag BaOmer Dimanche 14 Mai Jeudi 3 Mai Jeudi 23 Mai


Le Lag Baomer, la fin d'une mystérieuse épidémie

Le Omer était à l'origine une période heureuse entre Pessah et Chavouot, entre le jour béni de la sortie d'Egypte et celui du don de la Torah que fit Dieu à Moïse sur le mont Sinaï.

Cependant le Talmud rapporte que durant ces temps joyeux, 24000 étudiants de Rabbi Akiva, l'un des fondateurs du Judaïsme Rabbinique, moururent d'une mystérieuse épidémie mortelle, une plaie d'origine divine pour la seule raison qu'ils ne se respectaient pas mutuellement. Les juifs célèbrent Lag BaOmer comme le jour où cessa cette épidémie.

Lag Ba Omer signifie le 33ème jour du Omer, entre Pessa'h, la Pâque juive et Chavouot, la Pentecôte juive. Lag pour Lamed et Guimel qui représentent le chiffre 33 en numération hébraïque.

Par la suite, Lag Ba Omer est venu célébrer aussi la Hilloula ou l'anniversaire de la mort et les noces célestes de Rabbi Shimon bar Yohaï, un élève de Rabbi Akiva qui vécu au début du 2ème siècle de l'ère chrétienne. Rabbi Shimon est l'auteur du Zohar, un ouvrage essentiel de la Kabbale que certains cercles religieux tiennent pour un livre Saint au même titre que le Talmud ou la Bible. Rabbi Shimon est connu pour avoir exprimé sa vive opposition à Rome et payé son intransigeance, en passant 13 ans caché dans une grotte avec son fils Rabbi Elâzar.

Lag Ba Omer, une tradition récente

La date de Lag Ba Omer n'est mentionnée ni dans la Bible ni dans le Talmud. Les premiers témoignages sur cette célébration datent de la fin du 15ème siècle. Ils racontent que les sages de l'époque se rendaient en Israël sur le mausolée supposé de Rabbi Shimon Bar Yochaï sur le mont Méron non loin du lac de Tibériade pour y allumer des feux de joie.

Lag Ba Omer est célébrée de diverses manières, par des pèlerinages sur les tombes des Justes comme la supposée tombe de Rabbi Shimon ou à la synagogue de la Ghriba sur l'Ile de Djerba en Tunisie, qui rassemblent chaque année plusieurs milliers de fidèles. Beaucoup ont coutume, après avoir abattu rituellement un animal, de manger et boire non loin des tombes pour faire des prières et des demandes.

Les médourotes, la tradition festive de Lag Ba Omer

La veille au soir, dès que les étoiles apparaissent, des centaines de feux sont allumés et les hassidim dansent en farandole jusqu’à l’aurore. Les médourotes ou feux de joie représentent une coutume typique de Lag Ba Omer en particulier à Jérusalem. Cette tradition symboliserait le feu de la Torah remise lors de la fête de Chavouot. Certains pensent au contraire que les feux rappellent l'illumination de l'enseignement de Rabbi Shimon la lumière amenée au monde par la Kabale. La veille de la fête on allume donc des feux de joie, immenses et lumineux ainsi qu'une multitude de bougies et de lumières.

La tradition a décrété les 33 premiers jours de l'Omer jours de deuil où il est interdit de se couper les cheveux, de se raser la barbe, d'écouter de la musique, de se marier... Le 33ème jour, celui de Lag Ba Omer, celui où l'épidémie s'est arrêtée, est devenu un jour ou l'on peut à nouveau se réjouir. Le jour de Lag Ba Omer on lève donc toutes les interdictions du Omer.