21 décembre, journée mondiale de l’orgasme

21 décembre, journée mondiale de l’orgasme
14/09/2022

À ses débuts, l’objectif de cette journée était de mettre au point une communion mondiale pour la paix dans le monde. Aujourd’hui, elle vise à donner la parole et sensibiliser le public à l’anorgasmie et la dysorgasmie. Des fléaux qui touchent une grande partie de la population… Saluons haut et fort cette initiative de sauver l’humanité par le plaisir sexuel !

Une journée pour parler de sexualité

L’orgasme est mis en avant ce 21 décembre. Source de plaisir chez les hommes et les femmes, ce sujet reste encore tabou à ce jour. Sujet gênant, voire inconfortable, on n’aborde pas suffisamment l’orgasme et les idées qui l’entourent.

C’est la raison de la journée mondiale de l’orgasme, conçue par l’association Global Orgasm for Peace. Cette date vise à rapprocher les corps pour améliorer la paix mondiale. Au regard du climat actuel, elle est bienvenue pour tous. En dehors de l’harmonie visée entre les différents individus, la « petite mort » serait un antidote efficace contre l’insomnie, les maux de tête et même la COVID-19.

À l’occasion de cette journée, celles qui souffrent d’anorgasmie ou d’incapacité de jouir, en auront pour leur compte. Ceux qui sont sujets à un problème d’érection obtiendront également des informations nécessaires. La panne d’érection occasionnelle ne devrait pas être préoccupante. Si celle-ci se manifeste plus de trois mois, il faut en définir la cause et suivre le traitement adapté.

L’orgasme mis à l’honneur

Donna Sheenan et Paul Reffell pensent que si nous faisons l’amour, nous serons plus heureux et moins agressifs. Nous laisserons la violence derrière nous. Eh oui, faisons l’amour, mais pas la guerre ! Depuis 2006, cette journée a lieu lors du solstice d’hiver, soit le jour le plus court de l’année et la nuit la plus longue.

C’est aussi la journée des pulls rigolos et ludiques de Noël. Mais pour cette journée, chacun marquera le coup en enlevant ses vêtements. Chacun(e) apprendra à prendre du plaisir tout simplement. Il faut briser les tabous de l’orgasme du côté des hommes comme des femmes. Le constat est identique dans les deux cas, l’orgasme est soumis à une multitude de stéréotypes. Pour les dépasser, il est préférable de se renseigner.

Les bienfaits de l’orgasme


bienfaits de l'orgasme

L’ocytocine, vous connaissez ? C’est l’hormone que libère le corps durant l’orgasme et procure un sentiment de liberté et de bien-être. L’ocytocine libérée pendant l’acte limiterait les risques de cancer. Une éjaculation trois fois par semaine, voire plus éliminerait l’apparition de cancer de la prostate chez la gent masculine.

L’orgasme gère le cycle menstruel féminin et régule la production d’endorphine, l’hormone du plaisir qui dispose de pouvoir anti-douleur. Il serait avantageux sur la santé cardiovasculaire, car avec l’adrénaline et la stimulation, le rythme cardiaque s’active. 

L’orgasme fait agrandir la confiance en soi, ce qui explique souvent les confessions après l’acte. Il vient à bout de nos petites baisses de moral, notre déprime passagère. Après le grand boom, on voit un arc-en-ciel de couleurs ! Vous dormirez comme un petit bébé grâce à la mélatonine, l’hormone du sommeil, qui, elle aussi, sera mise à contribution. Cette montée de plaisir serait également bénéfique pour votre peau.

 

 

 

Jours fériés, ponts, fêtes et vacances scolaires 2022 - Tous droits réservés MENTIONS LEGALES CONTACT