Pourquoi le 11 novembre est un jour férié ?

Pourquoi le 11 novembre est un jour férié ?
03/05/2021

Pourquoi le 11 novembre est-il un jour férié ?

Tout peuple a ses héros et ses traîtres. Ce sont leurs gestes, leurs actions, qui forment l’histoire d’un pays. Le monde a connu deux grandes guerres. Aujourd’hui encore, des nations gardent les meurtrissures, les séquelles et les stigmates de ces deux moments les plus éprouvants des annales de l’humanité. Afin de rendre hommage à leurs valeureux soldats tombés sur le champ de bataille, certains pays ont retenu des dates. Une noble manière de commémorer leur sacrifice. C’est le cas de la France qui a, par exemple, désigné le 11 novembre comme jour férié, afin de se souvenir de l’histoire.


soldat armistice

 

Pourquoi la France a-t-elle retenu cette date ?

Le 11 novembre est un jour férié, du fait de contingences historiques. L’événement ayant provoqué la Première Guerre mondiale est l’assassinat de l’archiduc François Ferdinand. Cet héritier du trône d’Autriche-Hongrie a été tué par une troupe de jeunes serbes à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) en juin 1914.

La Serbie ne cède pas devant l’ultimatum de l’Autriche-Hongrie. Alors, le pays victime déclare la guerre à son ennemi. En position de renfort, la Russie attaque l’Autriche pour aider la Serbie, son allié. L’Allemagne apporte son soutien au pays victime, défie la Russie le 1er août 1914 et se déchaîne sur la France, le 3 août.

La Grande-Bretagne entre dans la course le 4 août et épaule ses alliés : la Russie et la France. Cette guerre compte près de 18 millions de morts, dont 9 millions de civils. Le 11 novembre 1918, l’Armistice a été signé par les représentants des Alliés : France, Russie, Grande-Bretagne, États-Unis ; et ceux également de l’armée allemande. 

Les conditions se résument comme suit : la fin des combats, la reddition de l’armée allemande ainsi que la quasi-totalité de son matériel, son retrait au-delà de Rhin et un lourd tribut à payer pour dédommager les pays touchés.

Toutefois, la fin réelle des combats n’a été effective que lorsque les plumes ont été plongées dans les encriers, dans un wagon vers Compiègne. Les pourparlers ont débuté le 8 novembre, mais ce n’est que le 11 que la signature a été apposée sur le document, à 5 h 10  du matin.

L’Armistice est ainsi signé, et le cessez-le-feu doit être observé. Cependant, il faudra attendre la signature du Traité de Versailles du 28 juin 1919, dans l’enceinte des Glaces du château, pour que prenne fin officiellement la guerre. Plus tard, cette date deviendra symbolique pour la France.

Depuis quand la France a-t-elle instauré le 11 novembre comme jour férié ?

À l’issue de la Première Guerre mondiale, la France a compté 1,4 million de morts. Ce sont donc autant de familles meurtries, endeuillées. Ce sont autant de foyers déchirés, disloqués et brisés. Selon le regard français, la guerre est terminée et remportée par leurs troupes militaires, mais au fond, les blessures sont plus grandes. Les régions du Nord, par exemple, sont dévastées, les finances publiques annihilées, la vie est austère et le chômage domine.

En 1920, la dépouille d’un soldat inconnu est mise sous l’Arc de Triomphe. Il s’agit d’une manière de rendre hommage à tous ces soldats pour leur travail, ces vaillants hommes qui ont donné leur vie pour l’honneur de la patrie pendant la Première Guerre mondiale. Le 11 novembre devient ainsi, et de façon officielle, un jour férié.

armistice croix

Quel est le but de cette cérémonie ?

C’est le 24 octobre 1922 que ce jour est déclaré dédié aux commémorations de la victoire et de la paix en France. La cérémonie a lieu devant la tombe du soldat inconnu, choisie pour représenter tous les autres hommes morts durant la guerre. On observe la prise d’armes, le dépôt de gerbes de fleurs et la vibrante sonnerie « aux morts ».

Le président de la République dépose un bouquet de fleurs tricolore (bleu, blanc, rouge) au pied de la sculpture de Georges Clemenceau. Ensuite, il remonte les Champs-Élysées, entouré de maints cavaliers de la Garde républicaine. L’hommage prend fin par son recueillement sur la tombe du soldat inconnu, qui se trouve sous l’Arc de Triomphe. 

Pendant toute la cérémonie, le président de la République, en compagnie d’autres officiels, portent à leur boutonnière un bleuet. Un symbole national honorifique pour louer les victimes et anciens combattants de cette guerre.

Le bleuet est utilisé car lors de la Première Guerre mondiale, c’est ainsi que les Poilus appelaient les nouveaux soldats, en se référant à leur uniforme bleu. Il est à noter que cette commémoration va aussi se répandre dans tous les charniers et monuments militaires de la guerre, tout comme au pied de tous les mémoriaux dressés aux morts de chaque commune française.

Sortie victorieuse de la Première Guerre mondiale, la France n’a pas oublié ceux qui se sont sacrifiés, au prix de leur vie, pour son honneur. Elle retient le 11 novembre pour leur rendre hommage, chaque année, et célébrer leur mémoire. La grandeur d’un pays réside vraiment dans son amour pour ses enfants, cet amour qui se manifeste à travers des gestes, des actions. La France en a donné l’exemple probant.  

Jours fériés, ponts, fêtes et vacances scolaires 2021 - Tous droits réservés MENTIONS LEGALES CONTACT