Jours fériés en Pologne

Jours fériés en Pologne



vendredi
1 janvier
samedi
1 janvier
dimanche
1 janvier
mercredi
6 janvier
jeudi
6 janvier
vendredi
6 janvier
dimanche
4 avril
dimanche
17 avril
dimanche
9 avril
lundi
5 avril
lundi
18 avril
lundi
10 avril
samedi
1 mai
dimanche
1 mai
lundi
1 mai
lundi
3 mai
mardi
3 mai
mercredi
3 mai
dimanche
23 mai
mardi
31 mai
dimanche
28 mai
lundi
1 novembre
mardi
1 novembre
mercredi
1 novembre
jeudi
11 novembre
vendredi
11 novembre
samedi
11 novembre
samedi
25 décembre
dimanche
25 décembre
lundi
25 décembre
dimanche
26 décembre
lundi
26 décembre
mardi
26 décembre



le drapeau de Pologne

Les jours fériés en Pologne

En Pologne, la plupart des entreprises, des administrations et les commerces sont fermés lors des jours fériés sauf les centres commerciaux, les restaurants et les bars qui restent ouverts (sauf pour Noël et Pâques) puisqu’il s’agit de lieux touristiques, notamment dans les grandes villes comme Varsovie ou Cracovie.

Les transports en commun sont également moins fréquents. En ville, les magasins peuvent également fermer plus tôt dans la journée qui précède un jour férié.

La Pologne possède 11 jours fériés qui se trouvent être en particulier des jours religieux dont la semaine Sainte qui regroupe certains d’entre eux.

Près de 90 % de la population est chrétienne. Les Polonais accordent donc énormément d’importance aux jours consacrés au catholicisme.

Vous retrouverez ici les informations relatives aux jours fériés de Pologne. 

La fête de l’indépendance de la Pologne (Dzień Niepodległości)

La Pologne a en réalité deux fêtes nationales : le 11 novembre, anniversaire de l’indépendance du pays depuis 1918, et le 3 mai qui commémore la Constitution de 1791 (Święto Konstytucji Trzeciego Maja).

Le 11 novembre n’est pas seulement une journée symbolique pour la France, elle l’est aussi pour la Pologne qui fête l’anniversaire du retour de son pays en Europe. Après plus de 123 ans, la Pologne a enfin pu célébrer son indépendance.

La Pologne a combattu sans relâche lors de différentes guerres, l’insurrection polonaise de novembre et de janvier, les insurgés polonais émigrés en Sibérie, l’Armée Bleue du Général Haller, les membres de l’Organisation militaire clandestine polonaise et d’autres mouvements de résistance.

 

La Pologne a été séparée en 1795 et partagée entre l’Empire Austro-hongrois, la Russie et la Prusse. Pendant des siècles, elle n’a jamais réussi à retrouver son indépendance, même après de nombreuses résistances et révolutions.

A l’arrivée de la Première Guerre mondiale, de nombreux pays souhaitaient voir apparaître un état polonais indépendant dans le but de réquisitionner des hommes pour la guerre. Il s’agissait notamment de l’Autriche, l’Allemagne, la Russie et également les Etats-Unis.

Ce n’est qu’en 1918 qu’elle commence à s’unir face aux différentes dictatures et construit son armée de militants indépendantistes. Le 06 novembre, le gouvernement républicains de la Pologne s’unit et détermine l’avenir du pays durant la nuit. L’Armistice est prononcé quelques jours plus tard et signé le 11 novembre.

On célèbre alors depuis ce jour la Fête Nationale de la Pologne. Elle n’a malheureusement été célébrée que deux fois avant le début de la Seconde Guerre mondiale puis a été supprimée suite à l’après-guerre. On célèbre de nouveau ce jour en Pologne depuis 1989.

Les Polonais ont encore du mal aujourd’hui à fêter cette journée qui rime souvent avec manifestations et affrontements. Depuis 2013, l’état demande aux Polonais d’envoyer des cartes de voeux pour donner de nouveau envie de célébrer l’indépendance du pays.

Un calendrier spécifique des fêtes religieuse

Avec une population majoritairement chrétienne, la Pologne tient un calendrier précis des fêtes religieuses. Pâques, Noël, Assomption, Épiphanie, Fête Dieu, Pentecôte, Toussaint… À l’instar de la France, sont également célébrés de nombreux jours fériés. 

Parmi les jours fériés dont l’origine est chrétienne on retrouve tout d’abord Noël qui fête la naissance de Jésus Christ. En Avril, Pâques met à l’honneur la résurrection de la Vierge Marie. Ces fêtes sont souvent célébrées par tout le pays, religieux ou non. La montée au ciel de la Marie pour l’Assomption et la Pentecôte prenant place 50 jours après Pâques donnent également lieu à des jours fériés. Enfin, la Toussaint honorant tous les saints est célébrée le premier novembre de chaque année. Ces dernières donnent généralement lieu à des messes dédiées dans les églises. 

Les jours fériés : des fêtes nationales

Ces fêtes nationales sont semblables à celles des pays voisins de la Pologne. Qu’il s’agisse de la fête des mères, des pères, la fête du travail ou encore de la Saint Valentin, celles-ci sont célébrées chaque année. 

Deux autres jours fériés sont cependant propres à la Pologne : la Fête de l’indépendance (Dzień Niepodległości) et la Fête de la Constitution (Święto Konstytucji Trzeciego Maja). Celles-ci marquent des dates clés inscrites dans la culture du pays. 

La fête de la Constitution fait parties des journées célébrées par les polonais, et celle-ci est parfois l’occasion pour la population de prendre quelques vacances. Propre à l’histoire du pays, ce jour férié est considéré comme événement local que l’on ne retrouve dans aucun autre territoire. Cette date marque une célébration nationale, donnant lieu à des festivités. 

Certaines dates, bien qu’elles n'entraînent pas de jours fériés, sont également fêtées de manière internationale dans toute l’Europe et au-delà. On retrouve notamment la journée internationale des droits des femmes le 8 mars. 

Ces journées nationales et religieuses permettent parfois à la population de prendre des vacances lorsque les dates le permettent. Quelle qu’en soit la raison, chaque jour férié a son importance.


Commentaires
Jours fériés, ponts, fêtes et vacances scolaires 2021 - Tous droits réservés MENTIONS LEGALES CONTACT