Jours fériés en Guyane

Jours fériés en Guyane



vendredi
1 janvier
samedi
1 janvier
dimanche
1 janvier
lundi
5 avril
lundi
18 avril
lundi
10 avril
samedi
1 mai
dimanche
1 mai
lundi
1 mai
samedi
8 mai
dimanche
8 mai
lundi
8 mai
jeudi
13 mai
jeudi
26 mai
jeudi
18 mai
lundi
24 mai
lundi
6 juin
lundi
29 mai
jeudi
10 juin
vendredi
10 juin
samedi
10 juin
mercredi
14 juillet
jeudi
14 juillet
vendredi
14 juillet
dimanche
15 août
lundi
15 août
mardi
15 août
lundi
1 novembre
mardi
1 novembre
mercredi
1 novembre
jeudi
11 novembre
vendredi
11 novembre
samedi
11 novembre
samedi
25 décembre
dimanche
25 décembre
lundi
25 décembre



drapeau de la Guyane

Les jours fériés en Guyane

La Guyane est un département d’Outre-mer appartenant à la République française, au même titre que la Martinique, la Guadeloupe, la Polynésie française, la Réunion, Mayotte, Saint Pierre et Miquelon, l’île Wallis et Futuna, ou encore la Nouvelle Calédonie. Elle est donc soumise au respect du droit français, tout comme les autres DOM-TOM français, et dispose en conséquence des mêmes jours fériés, hormis les fêtes traditionnelles locales.

En 2015, une loi a toutefois été présentée au Parlement français afin de modifier quelques dates concernant certains jours fériés et vacances en Guyane, afin de refléter au mieux les diverses religions et cultures qui la composent. Bien que cette requête ait reçu une réponse positive avec l’approbation de la nouvelle législation correspondante, aucune mesure n'a encore été prise au niveau local pour modifier les jours fériés actuellement célébrés. La Guyane fête donc chaque année 12 jours fériés chômés payés et 6 autres jours fériés non payés, mais reconnus comme des congés. Les employés ne se rendent donc pas au travail, et les écoliers n’ont pas de cours en établissement scolaire. 

Le calendrier des congés est donc attribué selon les traditionnelles fêtes religieuses de la France métropolitaine avec des jours saint fériés telles que Pâques, l'Assomption, Noël, la Pentecôte et le lundi de l’Ascension, mais aussi les grandes dates de l’Histoire avec la victoire des alliés et la signature de l’Armistice le 11 novembre 1918 qui célèbre le recul des troupes allemandes de l’autre côté du Rhin durant les vacances scolaires de la Toussaint notamment. Une date importante pour la France qui fête cette journée spéciale avec également le souvenir des soldats morts au combat. Les fêtes civiles sont également célébrées, comme le premier jour de l’année qui est férié. 

Quant au calendrier des congés scolaires, l’académie de Guyane respecte les mêmes périodes que les autres rectorats de l’éducation nationale avec la Toussaint, les fêtes familiales de décembre avec Noël et le Réveillon, les vacances d’hiver, etc. 

La Guyane célèbre la fête nationale française

Située au Nord-est de l’Amérique du Sud, entre le Brésil et le Suriname, la Guyane française (à ne pas confondre avec la Guyana) fait pourtant partie intégrante de la France et de l'Union européenne et y joue, par ailleurs, un rôle important dans la recherche avec notamment l’Institut Pasteur - Guyane. Malgré son éloignement géographique et sa grande diversité ethnique et linguistique, la Guyane française célèbre donc les mêmes jours fériés qu’en métropole, à commencer par la célébration de la fête nationale le 14 juillet.

Cette date historique de l’été 1789 est celle de la prise de la Bastille par le peuple français. Un événement emblématique de la Révolution Française qui est donc naturellement devenu la fête nationale du pays. Les différentes actions menées durant cette période en France ont également conduit à l’abolition de l’esclavage dans toutes les colonies de l’Empire français, y compris en Guyane. Une véritable victoire du peuple sur la souveraineté et le début d’un nouvel ordre plus juste que la France et les DOM-TOM continuent de célébrer au moment de la fête nationale, avec de nombreux feux d’artifices et événements à travers tout le pays. Si la plus grande célébration de la Bastille se tient au coeur de Paris, cette journée fait écho dans le monde entier avec des fêtes à la Nouvelle-Orléans, en Polynésie française, à Liège en Belgique, ou encore à Cayenne, la capitale de la Guyane, pour qui l’abolition de l’esclavage représente un tournant capital dans l’Histoire du pays. 

C’est par ailleurs dans cette ville que se passent les principales célébrations de la fête nationale sur l’île. Vous pourrez ainsi admirer les impressionnantes parades colorées, les feux d'artifice, le jeu mythique de l’île concernant l’hymne national français, “la Marseillaise”, et de nombreux autres événements célébrant la France dans son intégralité. Ces traditionnelles festivités montrent encore une fois l’attachement des habitants de la Guyane pour leur pays, bien qu’un océan les sépare de la métropole. 

10 juin : Une date marquante pour les Guyanais

Le 10 juin, la Guyane française célèbre la Journée de l’abolition, aussi appelée Journée de l’émancipation. En effet, c’est en cette journée de 1848 que tout a changé pour les Guyanais avec l’abolition de l’esclavage et, dans le même temps, la fin de la colonisation par de nombreux pays, dont la France. Il faudra pourtant attendre l’année 2012 pour que ce jour symbolique devienne une célébration établie. 

Historiquement, les Français ont colonisé ce qui représente aujourd’hui la Guyane française à la fin des années 1700. Après l’avoir perdu au profit du Portugal en 1809, ils la reprennent finalement cinq ans plus tard, en 1814. C’est à cette période que des esclaves noirs africains sont importés sur ce pays côtier de l’Amérique du Sud, afin de travailler dans des conditions désastreuses au sein des diverses plantations de sucre et d’épices du territoire. 

Le 27 avril 1848 marque alors un tournant capital dans l’Histoire de la France. Le gouvernement français abolit l’esclavage en France et dans le même temps, de toutes ses possessions à l’étranger. C’est la fin d’un calvaire pour tous les esclaves guyanais, qui aura duré près d’un demi-siècle. Il est important de noter que si le 10 juin a été retenu comme jour férié plutôt que le 27 avril, c’est parce que l’heureuse nouvelle n’a pu leur parvenir que le 10 juin 1848. Une date particulièrement symbolique et importante pour cette ancienne colonie. 

Cette journée de fête sert désormais à rappeler la valeur de la liberté à tous les habitants de la Guyane, mais aussi de la Guadeloupe, de Mayotte, ou de Saint Pierre et Miquelon par exemple. Beaucoup d’entre eux sont des descendants de ces esclaves exploités par la France au XIXème siècle et considèrent cette journée spécifique comme une occasion de célébrer leurs ancêtres avec bienveillance. L’abolition de l’esclavage a eu, dans tous les cas, un impact considérable sur la vie en Guyane française et encourage encore aujourd’hui les habitants à se battre contre des abus sociaux toujours d’actualité sur le territoire afin d’oeuvrer toujours davantage vers un changement social égalitaire et juste pour chacun. 

Le carnaval en Guyane : un évènement chaque semaine entre janvier et mars

Que ce soit à l’occasion de jours fériés ou d’une semaine de vacances, la Guyane française propose de nombreux événements festifs au cours de l’année. Parmi ces derniers, le carnaval est particulièrement apprécié des habitants et des touristes. À partir de début janvier jusqu’à mars, entre l’Epiphanie et le Mercredi des Cendres, les guyanais organisent tous les dimanches après-midi des parades. Chars décorés, bals masqués et percussions de cuivre, tous les ingrédients sont là pour orchestrer l’un des carnavals le plus long du monde. Avec des thématiques différentes au fil des ans, le code vestimentaire change mais reste coloré et l’ambiance résolument joviale. Une opportunité festive de découvrir la culture guyanaise loin des obligations de réponse du travail, ou du rythme de l’académie scolaire, pour des moments de fêtes mémorables.


Commentaires
Jours fériés, ponts, fêtes et vacances scolaires 2021 - Tous droits réservés MENTIONS LEGALES CONTACT