Jours fériés Guyane 2018 - 2019 - 2020



Les jours fériés pour 2018, 2019 et 2020 en Guyane sont listés ci-dessous.

Guyane 2018 2019 2020
Jour de l'an 1er Janvier 1er Janvier 1er Janvier
Lundi de Pâques 2 Avril 22 Avril 13 Avril
Fête du Travail 1 Mai 1 Mai 1 Mai
Victoire des alliés 8 Mai 8 Mai 8 Mai
Jeudi de l'Ascension 10 Mai 30 Mai 21 Mai
Lundi de Pentecôte 21 Mai 10 Juin 1 Juin
Abolition de l'esclavage 10 Juin 10 Juin 10 Juin
Fête nationale 14 Juillet 14 Juillet 14 Juillet
Assomption 15 Août 15 Août 15 Août
La Toussaint 1er Novembre 1er Novembre 1er Novembre
Armistice 11 Novembre 11 Novembre 11 Novembre
Noël 25 Décembre 25 Décembre 25 Décembre



La fête des mères et fête des pères pour 2018, 2019 et 2020 en Guyane sont listées ci-dessous.

Guyane 2018 2019 2020
Fête des pères 16 juin 17 juin 21 Juin
Fête des mères 27 Mai 26 Mai 7 Juin




Les jours fériés en Guyane

La Guyane est un département d’Outre-mer appartenant à la République française. Elle est donc soumise au respect du droit français, tout comme les autres DOM-TOM français. Elle dispose en conséquence des mêmes jours fériés, hormis les fêtes traditionnelles locales.

En 2015, une loi a été présentée au Parlement français afin de modifier quelques dates concernant certains jours fériés et vacances en Guyane, pour refléter d'autres religions et cultures. Même si cette législation a été approuvée, aucune mesure n'a été prise au niveau local pour modifier les jours fériés actuellement célébrés.

La Guyane célèbre la fête nationale française

Située au Nord-est de l’Amérique du Sud, la Guyane française (différente de la Guyana) fait pourtant partie de la France et de l'Union européenne. Malgré son éloignement et sa grande diversité ethnique et linguistique, la Guyane française est véritablement intégrée à la France et célèbre donc les mêmes jours fériés qu’en métropole, à commencer par la célébration de la fête nationale du 14 juillet.

La fête nationale française est également connue sous le nom de «fête nationale». C’est à cette date-là que la prison de la Bastille a été prise d'assaut en 1789 pendant la Révolution française. Cette révolution a également conduit à l'abolition de l'esclavage dans tout l'Empire français, dont la Guyane française, qui était colonisée jusque-là.

Alors que la plus grande célébration de la Bastille se fête au coeur de Paris, cette journée est aussi un grand événement dans le monde entier, notamment à la Nouvelle-Orléans, en Polynésie française, à Liège en Belgique et à Cayenne, capitale de la Guyane française.

C’est par ailleurs dans cette ville que se passent les principales célébrations de la fête nationale sur l’île. Vous pourrez admirer les impressionnantes parades colorées, les feux d'artifice, le jeu mythique de l’île concernant l’hymne national français, “la Marseillaise”, et de nombreux autres événements célébrant la France dans son intégralité.

Ces célébrations prouvent encore une fois l’attachement qu’ont les habitants de la Guyane pour leur pays qui est pourtant si lointain, géographiquement parlant.

10 juin : Une date marquante pour les Guyanais

Au 10 juin de chaque nouvelle année, la Guyane française célèbre la Journée de l’abolition, aussi appelée Journée de l’émancipation. En effet, c’est en 1848 que tout a changé pour les Guyanais : l’abolition de l’esclavage et, dans le même temps, la fin de la colonisation par de nombreux pays colonisateurs, dont la France.

Mais cette fête a commencé à être réellement célébrée qu’à partir de 2012.

Historiquement, les Français avaient colonisé, aujourd’hui appelée, la Guyane française à la fin des années 1700, puis l’ont perdu face au Portugal en 1809, avant de la reprendre en 1814.

C’est à cette époque-là que des esclaves noirs africains ont été importés sur cette île colonisée pour travailler dans les plantations de sucre et d’épices, dans des conditions désastreuses.

Mais le 27 avril 1848 marque un tournant. Le gouvernement français abolit l’esclavage en France et donc dans le même temps, de toutes ses possessions à l’étranger. C’est la fin d’un calvaire pour tous les esclaves guyanais, qui aura duré près d’un demi-siècle.

À savoir que cette heureuse nouvelle ne leur était parvenue que le 10 juin de la même année. C’est donc pour cette raison que le 10 juin a été choisi comme jour férié plutôt que le 27 avril.

L’abolition de l’esclavage a eu un impact considérable sur la vie en Guyane française. Les descendants de ces esclaves sont encore aujourd’hui très reconnaissants envers leurs ancêtres lors de la célébration de cette journée.

Cette journée sert aussi désormais à rappeler la valeur de la liberté à tous les habitants de la Guyane et à encourager les gens à prendre les choses en mains à travers diverses mesures, pour abolir d’autres abus sociaux encore présents en 2018, ou à oeuvrer pour le changement social.

La Guyane célèbre chaque année 12 jours fériés chômés payés et 6 autres jours fériés non payés, mais qui sont reconnus.